L : extraits de Lectures

L51- Quoi qu'il en coûte, ou la fuite en avant du capitalisme ; Tom Thomas, Editions Critiques 2021

Une analyse marxiste de l'évolution récente du capitalisme, entré dans son âge sénile

L50- A bas le patriarcat ! ; Vanina, Acratie 2018

Une mise en perspective de l'évolution récente de certains féminismes, à la lueur des classes sociales.

L49- Le peuple des humains ; Quintana-Murci, Odile Jacob 2021

Basé sur les plus récentes études génétiques, ce livre montre l'histoire et l'importance du brassage des diverses populations du monde, et son implication quant à notre adaptation face aux épidémies, ou aux changements de climat.

L48- Bonobos, Le bonheur d’être singe ; Frans de Waal & Frans Lanting

Sur une société animale très proche des humains, mais qui a inventé une vie sociale avec moins de dominations et qui semble bien plus pacifique et heureuse

L46- Les épidémies dans l’histoire de l’homme ; Ruffié, Sournia, Flammarion 1995

Un recul historique bien utile et nécessaire, au milieu du "tout et n'importe quoi" qu'on nous sert en pleine épidémie.

L44- Le pire des mondes possibles ; Mike Davis, La Découverte 2007

Un milliard de personnes dans les bidonvilles du tiers-monde : le résultat d'une politique menée par le FMI et la banque mondiale. Une réalité odieuse et cachée, bien au-delà des chiffres sur l'urbanisation et des quelques images qu'on nous en donne.

L43- La naissance du mouvement syndical tunisien ; T. Haddad, L'Harmattan 2013

Après la Première Guerre mondiale, se sentant infériorisés, peu soutenus et soumis dans la CGT (qui s'appelle union départementale) créée par des ouvriers français (mieux qualifiés, mieux placés et mieux payés), les ouvriers tunisiens la quittent progressivement. En 1924, suite à une grève des dockers de Tunis et Bizerte, naissent des syndicats tunisiens, les premiers syndicats de ce genre dans l'Empire colonial français. La SFIO et la CGT (Léon Jouhaux en personne débarque à Tunis) les accusent de division, et leur souhaitent un échec :" je reviens dans un an pour le vérifier", leur dit Jouhaux.

Un récit riche de la vision des opprimés par la puissance coloniale ; riche aussi de la description de militants réellement et profondément internationalistes, comme Robert Louzon : expulsé de Tunisie par les autorités françaises, exclu du PC dont il dénonce la bureaucratie, il rejoint Monatte et Rosmer en France en 1925 pour les aider à sortir le journal La Révolution prolétarienne.

© L'Ouvrier 2022
ON PEUT PHOTOCOPIER, FAIRE CONNAITRE, DIFFUSER L’OUVRIER
(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités...)