Vieux

401-Fin de la vie : c'est à nous de pouvoir en décider

… On se pose des questions si on ne peut plus se déplacer chez soi, et qu’on doive être bloqué dans un lit médicalisé. Que vaut cette vie si, jour après jour, on oblige aides et soignants à passer, et que ça ne va pas mieux. Que vaut cette vie si l’on se sent de plus en plus comme une lourde charge, que la famille doit supporter, semaine après semaine ? Et doit-on continuer à montrer à ses proches une image de soi de plus en plus abimée ?

            Qui peut alors juger ce si votre état est supportable ou s’il vous est devenu insupportable ? Quel sens a la vie si on ne lui en trouve plus ? Voilà la vérité de la vie et de la mort pour des millions de gens…

342- Vieux : comment ça va ?

… On nous dit que notre mode de vie est génial, puisqu’il a largement augmenté la durée de vie. L’âge moyen était de 40 ans du temps de Napoléon. Aujourd’hui, un homme qui a 60 ans peut espérer vivre encore jusqu’à l’âge de 78 ; une femme jusqu’à 85. Très bien, mais dans quelles conditions vivent ces personnes âgées ?...

269- Fin de vie : à la population de se prendre en charge

En France, on ne finit plus sa vie chez soi, comme c’était le cas le plus souvent, il y a quelques dizaines d’années. Sur 500000 personnes qui décèdent chaque année, c’est plus de 400000 qui terminent leur vie à l’hôpital ou en milieu médicalisé. Et du coup, les médecins ont tout pouvoir sur ce moment de l’existence

© L'Ouvrier 2024
ON PEUT PHOTOCOPIER, FAIRE CONNAITRE, DIFFUSER L’OUVRIER
(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités...)