Société

402- Immigration : ceux qui en parlent pour se faire élire

       … Les immigrés sont mal vus par la population. Les politiciens l’ont vu et l’ont compris. Eux, ils cherchent à se faire élire, avec les voix de la population. Pendant que leurs copains patrons, ou parfois eux-mêmes, font venir des immigrés pour les embaucher, ils promettent de lutter contre l’immigration. En clair, ceux qui nous dirigent font venir des immigrés pour en tirer plus de profits, et prennent en même temps des mesures contre eux, pour se faire élire et ré élire…

401- Fin de la vie : c'est à nous de pouvoir en décider

… On se pose des questions si on ne peut plus se déplacer chez soi, et qu’on doive être bloqué dans un lit médicalisé. Que vaut cette vie si, jour après jour, on oblige aides et soignants à passer, et que ça ne va pas mieux. Que vaut cette vie si l’on se sent de plus en plus comme une lourde charge, que la famille doit supporter, semaine après semaine ? Et doit-on continuer à montrer à ses proches une image de soi de plus en plus abimée ?

            Qui peut alors juger ce si votre état est supportable ou s’il vous est devenu insupportable ? Quel sens a la vie si on ne lui en trouve plus ? Voilà la vérité de la vie et de la mort pour des millions de gens…

396- Ouvrier : une histoire, une fierté, un espoir

            …Il y a donc un combat entre ceux qui exploitent et ceux qui sont exploités. Et ce combat est une longue histoire, avec des hauts et des bas. Aujourd’hui, le monde ouvrier est en recul. Mais ça ne veut pas dire que l’ouvrier ne sert à rien. Plus que jamais, tout ce qui nous entoure, ce qui nous loge, ce qui nous nourrit, ce qui nous éclaire, nous chauffe ou nous habille, tout le travail ouvrier est indispensable…

395- Climat, planète : un emballage qui cache l'injustice

            … Pour refaire le chauffage aussi, l’Etat a mis en place des aides. Il sait que les appartements mal chauffés ne sont pas ceux des plus riches. Mais c’est pareil : le couple de la classe moyenne devra sortir de sa poche 45 000 euros, malgré les aides, s’il faut rénover le logement. 

            Et si on regarde ce qu’il en coûte à un ménage vraiment populaire, à 1200 euros par mois, on arrive à 25 000 euros qu’il faudrait payer de sa poche : deux années de salaire ! Complètement impossible… 

392- Alimentation : qui décide de ce que nous mangeons ?

     … C’est comme cela que se sont construits Nestlé, Coca-Cola, MacDonald’s, Danone, Mars, des monstres à l’échelle du monde. Ils ont mis partout des tonnes de sel pour augmenter le goût, et du sucre pour qu’on en redemande. Et tant pis si les caries aux dents, l’obésité, le diabète deviennent des épidémies mondiales. Le diabète touche un demi-milliard de personnes et coûte 750 milliards d’euros par an…

389- Révolte des jeunes : la police

       …Toutes les révoltes de jeunes, dans telle ou telle ville dans les années 1990, ou au niveau de tout le pays comme en 2005 (21 jours) et en 2023 (7 jours), toutes ont suivi une action de la police : la police avait fait une victime, victime dans laquelle les jeunes se reconnaissent : « Cela aurait pu nous arriver »…

388- Révolte des jeunes : le racisme

            … Ces jeunes ne sont pas les plus nombreux. Mais c’est d’eux dont tout le monde parle. On finit par mettre dans le même sac toute la population d’origine immigrée. Une forme de racisme s’installe. Un racisme anti-arabe, anti-noir. Ce racisme, même ceux qui réussissent à l’école doivent le subir, lorsqu’il faut trouver un logement, un travail. Et une bonne part va rester au chômage…

387- Révolte des jeunes, les quartiers

... Oui, il serait plus humain de pouvoir vivre sans ce qui devient une ségrégation. Mais après cinquante ans d’efforts, on voit que le système n’y arrive pas : les lois du capitalisme font que les riches attirent d’autres riches, du fait du prix des logements. Et la mentalité, qui vient de la division de la société par niveaux de richesse, crée un mépris pour ceux qui sont en-dessous...

386- Révolte des jeunes, les responsables

            ... Pour commencer, les parents des quartiers n’ont pas attendu ces messieurs de la haute société pour se soucier de leurs enfants. « Quand on est mère de deux adolescents qui sont Noirs, dit une maman, on a peur. On sait que même si on les tient, il suffit qu’ils soient dans la rue, même sans rien faire, pour qu’ils se fassent embarquer par la police ».

            Accuser les parents, c’est éviter de parler des vrais responsables. C’est même inverser les responsabilités en disant : si ça brûle dans vos quartiers, c’est de votre faute, c’est que vous éduquez mal vos enfants !...

385- Le jeune, le policier et les Première classe

... Le policier a tiré ; pendant un quart de seconde, il a dû se dire qu’il n’était pas vraiment en droit de le faire, selon la loi. Mais bon, il a si souvent vu ou en-tendu ses collègues en parler : la hiérarchie les protè-ge autant qu’elle peut. Il y a toujours moyen de s’en sortir, il suffira de dire qu’il était menacé par ce voyou, lui, son collègue, ou d’autres personnes. Et il va vraiment déclarer, par écrit, qu’on lui a foncé dessus. Mais voilà, le policier ne le sait pas : il a été filmé. Son tir va provoquer un sacré désordre...

383- Travail : pourquoi la souffrance est toujours là

      ... On nous parle beaucoup des policiers et des gendarmes : 446 décès en mission depuis 40 ans. Mais on ne nous dit rien sur les 2 accidents mortels du travail qu’il y a chaque jour en France, en moyenne ; 645 salariés du secteur privé sont décédés dans un accident du travail en 2021. C’est 70 fois plus que pour la police... 

380- Derrière le mépris de Macron : toute une classe sociale

… C’est un monde dont nous n’entendons parler que lorsqu’il y a une crise : les fonds de pension, les grandes banques, les grosses assurances, mais aussi des personnes seules, qui se trouvent posséder un certain capital. Ce monde-là est plus que discret ; mais il jubile, il félicite, il applaudit à l’attitude de Macron de ne pas céder aux manifestants. Car il y va de son argent !...

379- Nature humaine : ce que nous dit notre histoire

... Il y a 50 000 ans déjà, des Homo Sapiens fabriquaient des parures, des bijoux, dirions-nous aujourd’hui, avec des coquillages qui avaient voyagé sur des centaines de kilomètres. C’est donc une capacité à vivre ensemble, à échanger même avec un groupe inconnu, qui explique sans doute le mieux que Sapiens se soit développé, et a colonisé toute la planète, des pôles jusqu’aux îles et aux montagnes. Cette sociabilité nous a donné le contrôle du monde. Nous avons créé des réseaux sociaux, des vrais, depuis l’âge de pierre... 

377- Retraites : la racine du problème

            … Le monde des patrons prend de plus en plus de la richesse du pays, en proportion, et il en laisse de moins en moins au monde des salariés. Forcément, les caisses de retraite, qui vivent des salaires ont régulièrement des difficultés.

            La soi-disant solution que propose Macron, après Hollande, Sarkozy, Chirac et Mitterrand, c’est encore et toujours d’exploiter un peu plus longtemps les salariés, pour la plupart des ouvriers, des employés. Cela ne peut tout simplement pas être une solution…

376- Gentillesse : toute une histoire

 ... Les puissants ont dû mettre en place une police pour imposer leur système, une justice, des armées, et des impôts pour payer tout cela. Finie la gentillesse. Ce qu’on nous présente comme le meilleur de la civilisation n’a donc pas été mis là pour élever les sauvages que nous étions. C’est tout un système qui sert, depuis 1000, 2000 ou 3000 ans, pas plus, à nous faire accepter un monde d’inégalités, un monde où la police a le droit d’être violente, où les guerres sont décidées par des dirigeants au service des classes riches, et où les populations doivent accepter et subir...

373- Inflation : elle ne tombe pas du ciel

           ... L’inflation ! Avec un mot comme ça, on n’imagine même pas qu’on puisse chercher à comprendre ce qui se passe. L’inflation, c’est quand tous les prix se mettent à monter. Comme la mer qui monte quand la marée est haute ? Comme la pluie qui s’abat quand l’orage éclate ?

            Si on ne comprend à peu près rien lorsqu’on entend les économistes, c’est que ceux qu’on entend sont ceux qui défendent le système, et à qui le système donne la parole. Leur intérêt est de nous cacher l’essentiel : le fait que le système, l’économie capitaliste, fabrique et reproduit de l’inégalité... 

367- Prendre aux riches : pas par les seules élections

        ... Pour obtenir les voix de la population qui travaille dur, des politiques, des partis nous disent et nous répètent qu’ils ont la solution : il suffit de répartir les richesses autrement. On nous dit que 5 personnes en France possèdent plus que 10 millions, les plus pauvres.  En 1920 déjà, on dénonçait ceux qu’on appelait « les 200 familles », les plus riches du pays.

        Il est arrivé que ces partis arrivent à se faire élire. Et que s’est-il passé ? De rares fois, la population la plus pauvre a pu voir son niveau de vie un peu amélioré, comme avec Lula au Brésil. Mais plus souvent, ils ont trahi leur parole, comme la gauche en France en 1981…

366- Ukraine : leurs guerres et leurs propagandes

... Mais si ceux qui nous dirigent et qui décident des guerres savaient que Poutine était fou, pourquoi, depuis vingt ans maintenant, ont-ils multiplié par deux le nombre des pays de l’OTAN : une alliance militaire qui va des Etats-Unis à l’Europe, une alliance destinée paraît-il à faire la paix, mais où la Russie n’a jamais été invitée ?... 

365- Ukraine : contre les dominations, pour la fraternité des peuples

… Nous ne soutenons pas l’Ukraine, mais nous soutenons les Ukrainiens, nous soutenons la population. Et ce n’est pas la même chose. L’Ukraine est un pays de plus de 40 millions d’habitants. Si chacun voit clairement que, sous l’uniforme du soldat russe, il y a un citoyen aussi, un homme du peuple, qui a ses problèmes, ses soucis, si chacun trouve les mots pour le dire, il est tout à fait possible au moins de neutraliser une partie de cette armée, si puissante soit-elle…

362- Races et cultures : diviser pour régner

Depuis au moins 60 000 ans, les humains n’ont jamais cessé de migrer, aux quatre coins du globe. Et ils n’ont jamais arrêté de se croiser, de se mêler entre différents groupes, de s’aimer et de faire des enfants. Et ils faisaient tout cela à pied ! Il serait quand même bizarre qu’à notre époque, avec des moyens de transport formidables, des moyens de communiquer pour tout le monde, les échanges et les croisements s’arrêtent… Mais c’est le programme des politiciens qui nous disent que l’ennemi, c’est l’immigré, qu’il ne faut pas nous mélanger…

361- Enfants : une éducation bien meilleure sans violence

... L’enfant qui prend des coups n’apprend rien. Il ne comprend pas pourquoi il ne devait pas frapper, pourquoi il ne devait pas toucher cet objet fragile, pourquoi il ne doit pas parler de cette manière. Des études ont montré que les fessées, les claques, ne l’aident pas. Cela ne fait qu’aggraver les choses ; elles le rendent plus agité, plus agressif. Par contre, il ira mieux si on arrête de le frapper. Mais alors, comment faire ?

358- La grandeur de la France, la bassesse des idées

            ...  Zemmour veut que nous ayons peur de chaque musulman, que ce soit notre voisin ou qu’on n’en connaisse aucun. Qu’on ait peur au point que certains vont finir par en agresser, et en tuer. Il dit que les musulmans vont nous faire la guerre, mais en vérité, il pousse à ce que commence une guerre civile...

356- Une vie sans inégalités : les hommes l'ont déjà fait

             … A l’école, on nous a expliqué que les premières villes de l’histoire, comme Uruk (dans l’actuel Irak) il y a 5500 ans, n’ont pu exister que parce qu’on a accepté qu’il y ait des rois. Les rois se sont entourés d’une police pour se faire obéir, ils ont prélevé des impôts pour la payer et pour mettre en place des ouvrages collectifs. Les plus grands professeurs croient sincèrement à tout cela, aujourd’hui encore : pas de civilisation possible, comme l’Egypte, sans pharaons en chef, sans hiérarchie, sans inégalités.

            Seuls, quelques chercheurs qui ont vécu avec des peuples qu’on disait primitifs, comme les Bushmen au sud de l’Afrique, osaient dire autre chose. Ces peuples, qui ont existé par centaines, sont tous égalitaires…

354- Histoire humaine : le passé, les avenirs

...Mais un jour, il y a 5000 ans, en Mésopotamie, l’Irak actuel, des chefs ont réussi à s’imposer à leur groupe. Une machine infernale s’est alors mise en place, avec des rois et des impôts, des armées et des esclaves. L’Etat, cet appareil de domination, est apparu. Pour la population, la vie va devenir plus dure, moins libre. Il y aura de nombreuses révoltes contre cette forme de vie ; il y a 400 ans encore, un tiers de la population mondiale vivait sans véritable Etat...

© L'Ouvrier 2024
ON PEUT PHOTOCOPIER, FAIRE CONNAITRE, DIFFUSER L’OUVRIER
(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités...)